Lifestyle

La véritable efficacité des bonnes résolutions

La nouvelle année ne fait que commencer et l’inévitable prise de résolutions ne tardera pas à déranger notre esprit. Jugée le plus souvent inefficace telle une promesse que l’on déclare uniquement pour jouer le jeu ; les bonnes résolutions font preuve de notre échec si on baisse les bras. Pourtant, prendre de nouvelles résolutions à ce moment précis de l’année permettrait de commencer la nouvelle année d’un bon pied. Alors les résolutions : réel coup de pouce ou illusion ?

On souhaiterait se remettre au sport, arrêter de fumer ou bien manger plus équilibré… Des objectifs qui demandent le plus souvent beaucoup d’investissement et d’auto-discipline. Ça tombe bien, 365 jours se présentent devant nous avant de faire le bilan. Malgré quelques défaitistes qui abandonnent au bout de quelques mois, l’expérience de John C. Crosses and coll, Auld Lang Syne : Success predictors, change processes and self reported outcomes of New Year’s Resolvers and non resolvers, démontre que prendre la décision de changer en début d’année implique une tendance à l’action dans les mois à venir. Les interviews sur la population interrogée ont été réalisés par téléphone 6 mois après le jour de l’an. Les participants devaient indiquer si leurs résolutions annoncées lors du Nouvel An leur ont été fructueuses : 46 % de ceux qui ont pris de nouvelles résolutions ont atteint leurs objectifs. Contrairement à 4 % de réussite chez ceux qui n’en n’ont pas prises. Cependant, 54 % des non résolus se sont tout de même fixés des objectifs avant la fin du mois de janvier et ont cédé à l’action. Ainsi, la prise de bonnes résolutions se révèle ici comme un objectif déclaré que l’on se doit d’atteindre. Par ailleurs, partager ses projets avec autrui renforce l’initiative au changement car ayant pris connaissance de notre volonté, l’autre apparaîtra comme un témoin de notre succès ou de notre échec.

Cette tradition séduirait de plus en plus chaque année et témoignerait ainsi de son efficacité. En 2017, un sondage réalisé par Odoxa pour lesfurets.com, indiquait que 56 % des français prenaient souvent ou de temps en temps de bonnes résolutions et que 2 français sur 3 pensaient fortement que ces dernières permettraient de s’améliorer.

En 2018, le sondage Toluna effectué pour le site de vente en ligne Newpharma déclarait que 69 % des français envisageait de prendre de nouvelles résolutions (13 % de plus qu’en 2017) ; soit 2 français sur 3.

Ainsi prendre de bonne résolutions pour l’année 2019 se révèle comme un tremplin pour atteindre ses objectifs. D’ailleurs de nombreux coach de vie et de développement personnel insistent sur l’efficacité de se fixer des objectifs et de les exprimer. Si certains abandonnent en milieu d’année, il est possible que l’objectif ciblé semble inatteignable. C’est pour cela qu’il est important de se fixer des objectifs réalisable et de ponctuer son but d’étapes afin d’aboutir à son projet avant la fin de l’année. Les résolutions peuvent être un puissant coup de pouce si celles-ci apparaissent véritable pour soi-même et si l’on devient plus indulgent avec notre capacité à se perfectionner.

Alors, bonne année et à vos résolutions !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s